Traduction blog - français

Blog Translation - French

Traducteurs: Abderrahim Kandoussi & Nadia El Ghabri

Démystification de la science derrière la lumière bleue (Debunking the Science Behind Blue Light): 12/16/2020

Vous avez été assis en face de votre ordinateur portable pendant la dernière heure, essayant de compléter votre essai qui est du par le coup de minuit. Cela vous a l’air familier? En 2018, l’entreprise de lentilles cornéennes Acuvue a réalisé un sondage dans lequel elle a découvert que les employés de bureau passent en moyenne 6,5 heures devant un écran. La montée de la technologie a conduit à une augmentation du temps d’écran, conduisant ainsi à l’augmentation de l’exposition des yeux à la lumière bleue.

 

La lumière bleue est partout, mais la majorité de la lumière bleue sur Terre provient du soleil. Ce qui différencie la lumière bleue émise par le soleil par rapport à la lumière bleue artificielle, telle que celle émise par un téléphone portable, c’est la longueur des longueurs d’onde de la lumière bleue. Toute la lumière que l’œil humain peut voir est regroupée dans le « spectre visible », dans lequel les couleurs comme le rouge et l’orange ont des longueurs d’onde plus longues et des fréquences plus basses, tandis que les couleurs comme le bleu et le violet ont des longueurs d’onde plus courtes et des fréquences plus élevées. Ces longueurs d’onde plus courtes sont ce qui suscite des préoccupations dans la communauté ophtalmologique.

En 2019, Erin Lynn Sattler a investi dans sa première paire de lunettes à lumière bleue après avoir réalisé comment sa vue s’est progressivement estompée. Après les avoir portées, elle a ressenti une fatigue oculaire réduite, ce qui a atteint son objectif en investissant dans les lunettes.

Selon le Market Study Report, « le marché mondial des lunettes Blue Light passera à 27 millions de dollars d’ici 2024 » (Ellis, 2019). Comme Sattler, de nombreuses personnes investissent dans les lunettes à lumière bleue, car elles sont commercialisées pour réduire la fatigue oculaire et les maladies oculaires, et améliorer la qualité du sommeil. Cependant, l’opinion sur le fait que ces lunettes fonctionnent ou non est partagée entre les professionnels, car il n’y a pas assez de recherches pour étayer ces affirmations. En fait, l’American Academy of Ophthalmology suggère que la fatigue oculaire numérique n’est pas nécessairement corrélée avec la lumière bleue, mais qu’elle provient plutôt de la surutilisation d’appareils. Susan Primo, optométriste à l’Université Emory, convient que la surutilisation numérique peut entraîner une fatigue oculaire, mais curieusement, elle a des patients qui disent que les lunettes bleues sont utiles.


Il y a beaucoup de petites habitudes que l’on peut mettre en œuvre sans avoir à investir dans les lunettes de lumière bleue. L’American Academy of Ophthalmology recommande que les écrans soient placés à au moins 25 pouces de l’œil, en outre, placés d’une manière qui permet à l’utilisateur de regarder légèrement vers le bas. De plus, le placement d’un filtre d’écran mat permet également de réduire l’éblouissement des écrans. La plupart des appareils ont même des réglages pour améliorer la chaleur de la lumière émise par l’écran ou réduire la luminosité de votre appareil. La prochaine fois que vous remplirez votre prochain essai, pensez à donner une pause à vos yeux et essayez de diminuer votre temps d’écran du soir!


Sources:

https://www.webmd.com/eye-health/news/20191216/do-blue-light-glasses-work

Santé de l’œil : Temps d’écran pendant la pandémie (Eye Health: Screen Time During the Pandemic): 12/16/2020

Le mythe est vrai : le temps d’écran a de nombreux effets sur notre vue. Pendant cette pandémie, tout le monde utilise les écrans plus souvent, que ce soit au travail, à l’école ou ailleurs, par conséquent nous devons porter une attention particulière à notre santé oculaire. La maladie de l’œil sec est une condition où pas assez de larmes sont produites pour lubrifier les yeux. Elle présente de nombreux symptômes, notamment des mucosités filandreuses dans ou autour des yeux, une sensibilité à la lumière et une vision floue. Une des causes de cela est de regarder un écran pendant une longue période de temps. Pendant la pandémie, les gens regardent les ordinateurs, leurs téléviseurs et les écrans du téléphone beaucoup plus souvent que d’habitude.

 

Le Dr Craig See et le Dr Preeya K. Gupta, tous deux spécialistes de la cornée, ont dit qu’ils avaient traité des gens dont les yeux étaient devenus plus secs en regardant les écrans sans sourciller pendant de longues périodes. À l’heure actuelle, aucune donnée ne montre que la situation s’est aggravée à la suite de la pandémie, mais Gupta ajoute que notre « mode de vie numérique » joue un rôle important dans le développement de la sécheresse oculaire. Ainsi, elle dit que si nous passons trop de temps sur nos écrans, nous devrions prendre une pause, pour préserver la santé de nos yeux.


 

Malgré cela, Gupta affirme qu’il est difficile de considérer la santé oculaire comme un problème immédiat : « C’est évident quand je ne peux pas plier le doigt que, « Peut-être quelque chose [est] cassé. Ce n’est pas une association évidente avec les maladies des yeux secs, ce qui rend encore plus difficile pour les patients de prioriser la santé oculaire. » Gupta ajoute que les gens ne demandent généralement pas de soins médicaux spécifiquement pour les yeux secs. De plus, M. See dit que la plupart des cas de sécheresse oculaire ne menacent pas la vision et que, dans la plupart des cas, les gens vont bien, mais il est important de porter attention à leur santé oculaire.


 

Melanie Yarger, une femme de 42 ans qui a reçu un diagnostic de sécheresse oculaire, raconte son histoire et donne des conseils : « Lorsque j’ai entendu pour la première fois un « œil sec », cela me semblait très simple, mais comprendre à quel point c’est complexe et comment cela affecte votre œil et votre vie, cela a vraiment un impact considérable sur votre état de vie », a-t-elle dit. « Vous devez vraiment prendre soin de vos yeux. Vous n’en avez qu’une paire, vous ne voulez pas passer à côté des moments de la vie. »


 

Il est important de prendre soin de ses yeux, et surtout lorsqu’il s’agit de sécheresse oculaire, il faut faire attention à son temps d’écran pendant cette pandémie.

Sources:

https://www.healthline.com/health-news/how-screen-time-may-be-contributing-to-dry-eye-during-the-pandemic

https://healthcare.utah.edu/healthfeed/postings/2020/08/eye-strain-screen-time.php

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/dry-eyes/symptoms-causes/syc-20371863

Nouvelles technologies : Imagerie des cellules immunitaires (Novel Technology: Imaging Immune Cells): 11/19/2020

Avez-vous déjà demandé comment les cellules immunitaires fonctionnent sur leur territoire naturel ? Les scientifiques ont découvert une nouvelle technique de microscopie, dans laquelle une vidéographie en temps réel et une technologie d'intelligence artificielle leur permettent d'imager et de suivre de manière non invasive l'activité des cellules immunitaires dans le tissu rétinien d'animaux vivants. Les cellules immunitaires aident l'organisme à combattre les infections et les maladies. Parmi leurs caractéristiques c’est que ces cellules sont capables de se rendre rapidement là où l'inflammation se produit. Grâce à cette nouvelle technique, les chercheurs ont pu suivre et imager l'activité des cellules immunitaires réagissant à une blessure dans une zone sur une période de deux mois.

"Nous pensons que cela va changer la donne pour l'ophtalmologie et pour notre compréhension des maladies de la rétine qui conduisent à la cécité", remarque Jesse Schallek, l'un des scientifiques impliqués dans la création de cette nouvelle technologie.

Dans le passé, il y a eu plusieurs autres approches. L'une d'entre elles consistait à marquer les cellules immunitaires avec des agents fluorescents ; cependant, des inquiétudes sont apparues quant à savoir si les agents fluorescents allaient ou non modifier le comportement des cellules. Une autre approche consiste à prélever des cellules et à les étudier au microscope. Cependant, cela envahit les cellules et les détourne de leur état naturel. La nouvelle technique répond à ces préoccupations en permettant l'imagerie des cellules immunitaires sans utiliser de colorants ni de marquage, et en n'envahissant pas les cellules.

Les cellules immunitaires jouent un rôle important dans l'inflammation due aux maladies de la rétine qui conduisent à la cécité. Jusqu'à présent, les technologies permettant d'observer l'inflammation dans le tissu rétinien étaient limitées. Par exemple, la technologie de cohérence optique mesure l'épaisseur du tissu rétinien à l'arrière de l'œil, et compare cette épaisseur pour déterminer s'il y a une inflammation. Cependant, la technologie de cohérence optique n'a pas la capacité d'observer l'activité des cellules immunitaires, contrairement aux capacités de la nouvelle technologie microscopique.

Cette nouvelle technique est très prometteuse. En utilisant cette méthode, les scientifiques ont pu mesurer le flux sanguin et obtenir des informations vitales sur l'inflammation dans le système nerveux central, ce qui offre un grand potentiel pour créer des traitements contre l'inflammation. En outre, les entreprises pharmaceutiques peuvent tirer profit de cette découverte en observant l'efficacité de leurs médicaments sur le système immunitaire. Actuellement, le laboratoire de M. Schallek adapte cette technologie pour l'utiliser sur des patients humains.

Sources:

https://medicalxpress.com/news/2020-10-imaging-secret-immune-cells-eye.html

https://www.cancer.gov/publications/dictionaries/cancer-terms/def/immune-cell

L’importance de l’I.A dans l’Ophthalmologie (The Rise of AI in Ophthalmology): 11/4/2020

World in Focus se consacre à la sensibilisation et à la lutte contre les injustices en ophtalmologie. Il est important de comprendre et d'être conscient des inégalités sociales en matière de soins de santé qui sont causées par les déterminants sociaux de la santé, notamment en ce qui concerne l'ophtalmologie; la cécité, ainsi que les mesures qui peuvent être prises pour les réduire. 

 

Tout d'abord, nous devons comprendre quels sont les déterminants sociaux de la santé. De la même manière que les facteurs biologiques comme les virus provoquent des maladies, les facteurs socio-économiques sont également de grands déterminants de la santé. Les déterminants socio-économiques de la santé comprennent le sexe, le statut socio-économique, l'ethnicité et la race, la situation de logement, la région géographique et les handicaps. Comment les déterminants sociaux de la santé ont-ils réellement un impact ? Prenons l'exemple des régions géographiques. Dans les zones rurales, les professionnels de la santé sont peu nombreux. Dans les réserves indigènes du Nord, les médecins sont rares, de sorte que les personnes doivent se déplacer bien au-delà de leur réserve, ce qui est extrêmement difficile, pour recevoir un traitement médical. Le poids des longs trajets a un impact sur leur capacité à recevoir des soins de santé adéquats, et donc sur leur santé. 

 

Le déterminant social de la santé qui influence le plus directement le taux de cécité est la pauvreté et le statut socio-économique. Des études menées en France et aux États-Unis ont montré que les personnes malvoyantes avaient des revenus inférieurs à la moyenne. Par exemple, le revenu mensuel d'un ménage français pour les personnes ayant des problèmes de vision n'était que de 1255 euros, alors que les personnes sans problème de vision gagnent en moyenne 1851 euros. Dans les quartiers les plus défavorisés des États-Unis et de l'Australie, un taux accru de problèmes visuels a été documenté, et la prévalence de la cécité dans les pays à faible revenu est beaucoup plus élevée que dans les pays à revenu élevé. On peut donc dire qu'il existe une relation directe entre le PIB d'un pays et le taux de cécité, ce qui suggère un cycle imbriqué de déficience visuelle et de pauvreté. Des études menées en Europe montrent que les malvoyants sont plus exposés au chômage, reçoivent des salaires insuffisants et ont moins de possibilités que leurs collègues visuellement privilégiés. En France, les personnes non déficientes visuelles occupent des emplois cinq fois plus rémunérés que ceux des personnes atteintes de cécité. 

 

Que peut-on faire pour résoudre ce problème ? La sensibilisation aux inégalités que subissent les malvoyants est un excellent point de départ. En nous sensibilisant davantage à ces questions, nous pouvons briser le silence qui entoure les inégalités en ophtalmologie. De même, il faut consacrer davantage de fonds et de recherches à la compréhension des impacts sociaux et biologiques qui conduisent à ces iniquités afin de parvenir à une meilleure solution pour ces questions. Soutenir des organisations comme World in Focus, qui visent à promouvoir l'égalité en ophtalmologie, nous permet d'aider ceux qui sont touchés par ces inégalités. En fin de compte, nous devons sensibiliser suffisamment à cette question pour que les gouvernements du monde entier puissent mettre en place des politiques qui, en fin de compte, entraîneront un changement positif et mettront fin au cycle de la déficience visuelle et de la pauvreté.

Sources:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3491260/#ref50

https://jamanetwork.com/article.aspx?doi=10.1001/archopht.123.8.1117

Inégalités en ophtalmologie (Inequities in Ophthalmology): 11/19/2020

L’importance de l’I.A dans l’Ophthalmologie (The Rise of AI in Ophthalmology): 11/4/2020

Compte tenu des ravages causés par le coronavirus sur les systèmes médicaux et de santé dans le monde entier, la nécessité d'améliorer et de mieux organiser les soins de santé est devenue de plus en plus évidente. L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans les soins de santé généraux et l'ophtalmologie est une solution fort intéressante. 

 

L'IA dans le domaine des soins de santé a un potentiel énorme pour augmenter l'efficacité et améliorer le dépistage, le diagnostic et le suivi des maladies. L'intelligence artificielle peut être utilisée pour analyser les tendances et effectuer des diagnostics, car l'IA peut apprendre les tendances et les modèles et exploiter les données. En utilisant ce que l'IA a étudié avec son algorithme, les professionnels de la santé seront en mesure de fournir des soins individualisés aux patients souffrant de maladies de la rétine (des yeux). Plus important encore, l'IA peut aider les chercheurs dans leurs découvertes scientifiques et contribuer à améliorer l'efficacité et la réussite des essais cliniques. Au lieu de demander aux chercheurs de passer au crible des heures de données, l'IA peut le faire en une fraction du temps, prouvant ainsi que ce dernier a le potentiel d'améliorer les soins aux patients à chaque étape du parcours du patient. 

 

Cependant, l'IA dans le domaine des soins de santé a encore un long chemin à parcourir, dans lequel l'infrastructure des données doit être améliorée et une IA plus puissante doit être créée. Des points de référence, qui sont des éléments de données qui sont des indicateurs spécifiques de quelque chose (des maladies dans ce cas) doivent être établis, afin que l'IA puisse identifier des maladies telles que la cataracte congénitale, le glaucome ou le papillome. L'implication du gouvernement est cruciale pour établir un cadre réglementaire, afin que notre utilisation de l'IA soit aussi éthique que possible ; aucune préoccupation concernant la confidentialité des données ne sera violée. De même, il faudra une large collaboration entre les professionnels de la santé, l'industrie technologique, le secteur économique et le gouvernement afin de garantir un déploiement sûr. Les outils utilisés doivent être validés cliniquement, afin d'exploiter la capacité de l'IA à analyser en profondeur les données et à interpréter les recommandations de l'IA dans un cadre clinique. En étant capable d'analyser une plus grande partie des données de chaque individu et en utilisant les recommandations de l'IA, les prestataires de soins médicaux sont désormais en mesure de prendre des décisions éclairées en matière de médecine personnalisée, ce qui contribuera à terme à transformer les soins de santé et à orienter l'ophtalmologie dans une direction plus personnalisée. 

 

Comme pour tous les soins de santé et les découvertes scientifiques, l'accessibilité doit être prise en compte. L'IA est coûteuse à mettre en œuvre et à utiliser, et compte tenu des disparités déjà apparentes entre les soins de santé dans les régions pauvres et les régions riches au Canada seulement, nous devons envisager la possibilité que cette technologie élargisse encore le fossé économique dans les régions qui ont un taux élevé de pauvreté ainsi que dans les régions rurales et les régions plus riches. Avec l'aide d'organisations comme World in Focus, qui visent à réduire les inégalités en matière de soins de santé dans notre monde et à accroître la disponibilité de l'ophtalmologie, peut-être cette technologie d'IA révolutionnaire pourra-t-elle être rendue accessible à tous et orienter les soins de santé dans une direction positive.

L'ophtalmologie rencontre la phytothérapie (Ophthalmology Meets Herbal Medicine): 11/4/2020

La carotte est-elle bonne pour les yeux ? Quelle est l'efficacité des carottes pour améliorer la vision ? Les scientifiques ont évalué de nombreuses plantes en tant que produits naturels potentiels pour traiter les maladies oculaires, malgré la controverse éternelle sur la véracité du “mythe de la carotte”.

 

De nombreux facteurs peuvent entraîner une diminution de la vision, tels que les lésions oculaires, la dégénérescence maculaire ou même le diabète. Selon l'Organisation mondiale de la santé World Health Organization (WHO), "près d'un milliard de personnes souffrent d'un trouble de la vision évitable ou qui n'a pas encore été traité". La réduction de la vision a des effets importants sur la vie d'une personne, notamment sur l'activité physique, l'accessibilité aux services publics et la communication avec l'environnement extérieur. 

 

Comme l'a déclaré l'Institut Shree Dev Bhoomi pour l'éducation, la science et la technologie (Shree Dev Bhoomi Institute of Education, Science, and Technology), "la médecine à base de plantes est la plus ancienne forme de soins de santé connue par l'homme". Ce domaine a une influence significative sur les thérapies médicales alternatives qui impliquent des remèdes à base de plantes, comme la naturopathie et la médecine orthomoléculaire. Ces plantes se caractérisent par la faible toxicité et de l'absence d'effets secondaires. Ces facteurs en font l'une des matières les plus courantes dans les médicaments sur ordonnance (près d'un quart des médicaments sur ordonnance sont dérivés de plantes) !

 

Plusieurs chercheurs ont tiré profit des propriétés des plantes et ont innové l'ancienne branche de la phytothérapie en ophtalmologie. Par exemple, une étude publiée dans le Journal of Natural Remedies  suggère que le gingembre peut réduire la pression intra-oculaire (PIO) chez le lapin. La PIO fait référence à la pression du liquide à l'intérieur de l'œil, et c'est un facteur important pour évaluer le risque de glaucome d'un patient. Sur la base des résultats, l'étude a conclu que le gingembre pourrait être bénéfique dans la gestion du glaucome chez l'homme.

 

Un autre exemple est tiré d’ Adebukunola O. Adefule-Ositelu, professeur d'ophtalmologie à l'hôpital universitaire de Lagos (LUTH), qui a mis au point des gouttes oculaires contenant du cola amer, une plante tropicale couramment cultivée en Afrique centrale et occidentale, pour prévenir la cécité chez les patients atteints de glaucome. Elle et son équipe ont constaté de grands progrès avec les gouttes ophtalmiques et ont rapporté qu'ils traitent avec succès les patients atteints de glaucome dans leur clinique.

 

De plus, deux autres études publiées dans les Archives d'ophtalmologie (the Archives of Ophthalmology) ont contribué à la diminution de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). La DMLA est l'une des principales causes de cécité, et elle est due à un développement anormal des vaisseaux sanguins de l'œil, appelé rétinopathie. L’équipe dirigée par Jennifer S. L. Tan a mené une enquête sur les acides gras alimentaires et leur impact sur la DMLA, concluant que "la consommation régulière de poisson, de noix, d'huile d'olive et d'autres aliments contenant des acides gras oméga-3 et l'évitement des acides gras trans peuvent réduire considérablement le risque de DMLA".

 

Même pour les personnes n'ayant pas de déficience visuelle, d'innombrables études recommandent d'intégrer différents aliments et nutriments dans un régime alimentaire afin de garantir une vision saine. Des plantes telles que l'ail, le potiron et les amandes contiennent des vitamines C et E. A ce propos, des études ont montré que ces plantes contiennent des antioxydants qui peuvent réduire la progression et le développement de la cataracte.

Nouvelle découverte: Le Coronavirus peut infecter les yeux (New Finding: The Coronavirus Can Infect The Eyes): 11/4/2020

La maladie du Coronavirus 2019 (COVID-19) est une maladie respiratoire causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SARS-COV-2). COVID - 19 infecte principalement les poumons. Cependant, il y a eu des spéculations disant que le coronavirus peut également infecter les yeux, mais ce n'est que récemment que des preuves directes ont été trouvées.

 

Cette preuve est basée sur un patient en Chine qui a souffert d'un glaucome aigu à angle fermé juste après sa guérison de COVID-19. Le glaucome aigu à angle fermé survient lorsque la pression dans les yeux augmente à la suite de l'accumulation de liquides. Comme les médecins du patient n'étaient pas en mesure de réduire la pression oculaire, ils ont dû effectuer une intervention chirurgicale et, au cours du processus, ils ont également collecté des échantillons de tissus oculaires. Après analyse des tissus, les tests ont montré que le SARS-COV-2 avait envahi les tissus oculaires.

 

Cependant, il y a encore beaucoup d'incertitudes autour de ce cas—si oui ou non le virus peut être directement contracté par les yeux est encore incertain, tout comme l'est l'impact que le virus a sur la santé oculaire s’il persiste dans les tissus oculaires. De plus, la Dr Grace Richter, ophtalmologiste, ne sait pas si la COVID-19 a directement causé l'état du patient. Les médicaments sont également connus pour déclencher un glaucome aigu à angle fermé, Donc le patient a probablement contracté le virus lorsqu’il a reçu différents médicaments au cours du traitement, sachant qu’il a été initialement hospitalisé à cause du COVID-19.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de trouver les réponses à ces questions sans réponse...

 

Bien que la méthode ne soit actuellement pas claire, une chose est sûre: le coronavirus peut infecter les yeux. Cette découverte est prometteuse dans l'environnement scientifique, car elle incite à poursuivre la recherche sur les infections oculaires causées par COVID-19. Les experts conviennent que ce cas souligne l'importance de la santé oculaire et de la protection oculaire pendant cette pandémie. Cela signifie que les fournisseurs de soins de santé et les autres travailleurs de première ligne devraient porter des lunettes et d'autres équipements de protection personnelle autour de leur visage, et que tout le monde devrait s'entraîner à se laver régulièrement les mains et éviter de se toucher les yeux. En prenant ces précautions pendant cette pandémie, la possibilité que COVID-19 infecte les yeux sera réduite d'une façon flagrante.

Exercices et activités liés à la santé mentale (Mental Health Exercises & Activities): 9/9/2020

Pourquoi est-ce important?

  • Réduire l'anxiété et la dépression

  • Améliorer l'humeur

  • Réduire la fatigue et augmenter la vigilance mentale

  • Amélioration du sommeil

  •  Augmentation de l'endurance et de la résistance

Exercices pour la santé mentale:

  • Arts et artisanat : permettre au corps et aux mains de rester actifs et entraîner l'esprit.

  • Puzzles : mettre le cerveau au défi et créer des avantages cognitifs

  • Cartes à jouer (jeu de correspondance de cartes) : entraîner l'hippocampe du cerveau

  • Jeux de société (connect 4) : activité amusante à pratiquer avec un ami ou en famille.

  • Yoga ou méditation : aider à détendre les muscles et à calmer la respiration

  • Écouter de la musique classique lente : aider à réduire le stress, à abaisser la pression artérielle et à diminuer l'anxiété.

La règle du 20-20-20 (20/20/20 Rule): 9/9/2020

Durant la période du confinement, la plupart des gens passent beaucoup de temps devant des écrans électroniques tels que : les smartphone, les ordinateurs portables, et les télévisions. L’utilisation prolongée de ces appareils électroniques met à rude épreuve nos yeux entraînant l’inconfort oculaire et des problèmes de vue. Pour réduire cette fatigue visuelle il faut suivre la règle du 20-20-20. Toutes les 20 minutes d’utilisation d’un écran, faites une pause de 20 secondes en regardant un objet au moins à 20 pieds (6,096 mètres) devant vous. En suivant cette règle, vous vous souviendrez de faire des pauses fréquentes ainsi vous réduirez votre fatigue visuelle. 

 

Massages oculaires (Eye Massages): 9/9/2020

Pourquoi c’est important ?

  1. Des études montrent que le massage des yeux améliore la vision des enfants et des adultes.

  2. Il aide à réduire la douleur, l'anxiété et la tension artérielle. Ainsi, il aide à améliorer la vigilance.

  3. Le massage renforce les muscles oculaires et vous aide à améliorer votre concentration.

  4. Il est essentiel de prendre soin de notre vue, surtout chez les gens les plus âgés.

Exercices et massages des yeux

  • La pratique des paumes: aide à la relaxation des muscles.

    •  Mettez les coudes sur un bureau/une table, et puis placez doucement les paumes des mains sur les yeux.

  • Regarder dans les quatre directions : renforce les nerfs optiques et les muscles.

    •  Demandez aux participants de déplacer leurs yeux d'un côté et de se concentrer sur un objet. Faites-les suivre l'objet de gauche à droite. Continuez l'exercice en déplaçant l'objet de haut en bas.

  • Masser l'arête du nez: aide à soulager les rougeurs, le stress, la douleur des sinus et la fatigue oculaire.

    •  Placez les pouces sur l'arête du nez, située près du coin interne de l'œil et sous les sourcils.

    •  Continuez de masser doucement cette zone avec vos pouces pendant 10 minutes.

  • L’Appui oculaire prudent : aide à détendre les yeux avec une pression prudente des doigts.

    • Mettez tous les doigts sur vos paupières, appuyez doucement, exercez une légère pression et maintenez cette position pendant 10 secondes. Puis, lâchez lentement vos yeux et les clignez pendant que vous récupérez lentement votre vision. Ensuite, répétez cela environ 5 à 10 fois par jour.

 
 

Introduction au blog vision (Vision Blog Introduction): 9/9/2020

Bienvenue au blog de World in Focus ! Vous y trouverez des astuces et des articles variés, ayant pour but de sensibiliser les gens sur le soin des yeux, et les différentes méthodes d’entretien fortement utiles pour les entretenir et les préserver. Nous espérons que ces astuces auront un impact positif sur votre vision, mais nous sommes conscient du fait que nos corps diffèrent et, par conséquent, nos conseils et astuces n’auront pas le même effet chez tout le monde. Nous vous prions de lire les articles avec soin, et de consulter un spécialiste agréé parce que World in Focus n’est en aucun cas responsable pour tout effet inattendu sur votre santé visuelle. Nous serons également ravis de connaître vos avis que vous pouvez nous transmettre via notre adresse email : info@worldinfocus.ca ou sur notre site web www.worldinfocus.ca . N’hésitez pas à nous contacter aussi si vous avez des questions ou des requêtes de sujets que vous voulez que nous traitions dans notre blog.
A bientôt pour de nouveaux articles !